lundi 27 novembre 2017

REGARDEZ LES S'ENVOLER...


La dilapidation du patrimoine continue et que l'on ne nous dise pas que c'est pour éponger la dette.
Nous savons aujourd'hui,que toutes ces ventes servent juste au fonctionnement de la commune,fonctionnement qui n'a jamais été revu à la baisse.
                                                           
                                                                 Bien au contraire!!!
          Il faudra un jour rendre des comptes sur cette mauvaise gestion , mais il sera trop tard ....


dimanche 26 novembre 2017

Encore une gifle pour nos ainés...

A Saint-Cyprien , les services rendus aux ainés ne sont plus ce qu'ils étaient.
Il fût un temps , où les élus faisaient du porte à porte pour amener les précieux colis de Noël aux personnes âgées.
Puis est venu le temps , où les nouveaux élus avaient d'autres chats à fouetter , les ainés étaient priés de bien vouloir se déplacer à la plage ou au village , afin de récupérer les colis , des moyens de transport étaient mis à leur disposition.
Aujourd'hui , plus rien de tout cela.
Les plus de 70 ans doivent se débrouiller comme ils le peuvent , par leurs propres moyens pour aller récupérer leur colis , un seul jour disponible , le 2 Décembre , un seul lieu les Capellans.....Un point c'est tout..
Décidément  , le Maire qui pourtant défile sans écharpe, en tant que fils de retraité contre l'augmentation de la CSG  , se moque complètement de ses administrés de plus de 70 ans.
Mais ça , on le savait déjà !!!!!!

samedi 4 novembre 2017

Juste une mise au point chiffrée...



             Commentaire de PIERRE ROSSIGNOL , élu d'opposition , à la demande d'un anonyme.
 

""Je pense qu’il est de bon ton de rappeler aux amateurs de chiffres et de nombres jetés à la volée, de les vérifier.
Le budget annuel de la commune de Saint Cyprien est de 36 718 889 d’€uros (fonctionnement et investissement).
Concernant la dette, le capital emprunté à ce jour est de 39 774 431 € (environ 40 million d’€uros), la dette initiale laissée par l’équipe Bouille est de 34 183 431 €, les nouveaux emprunts de l’équipe actuelle sont de l’ordre de 6 millions d’euros.
Le montant restant dû est de 47 430 884 € (capital et intérêts).
L’achat des œuvres pour 2006,2007 s’élève à 4 847 018 €, et pour 2008 (la seule année d’élue dans l’équipe Bouille de Claudette Guiraud) le montant d’achat des œuvres s’élève à 438 342 €.
Concernant ces achats les peintures ne sont pas mises en vente soit 185 œuvres pour un montant de 3 852 313 €, œuvres pour lesquelles il faudra aménager les réserves pour les conserver. (le coût de l’aménagement est de 20 000 € maximum).
L’endettement auquel a participé passivement Claudette Guiraud est de 0.92 % de la dette initiale, 1.19 % du budget annuel de la commune et de 2.66% de la dette créée par l’équipe actuelle.
Il conviendra de rappeler que la dette a aussi servi aux infrastructures.
Aujourd’hui nous héritons d’une situation de fait que l’équipe en place depuis 9 ans n’a pas géré.
La vente qui se profile de certaines œuvres d’art ne règle pas le problème de conservation des œuvres restant propriété de la commune.
Des propositions constructives concernant ce sujet ont été proposées par les autres voix, que certains se plaisent à nommer opposition lors des conseils municipaux.
Ces propositions sans en avoir eu connaissance avant, sont similaires à l’avis rendu par le Ministère de la Culture et de la Communication par la voie de la Commission Scientifique Nationale des Collections qui par 27 voix sur 30 a exprimé son opposition à la vente.
D’autres propositions concernant le sujet de la mise en place de panneaux photovoltaïques ont été proposées permettant à notre ville d’avoir un revenu annuel de 200 000 € par an, l’ouverture d’esprit de l’équipe en place n’a même pas permis d’aller plus loin dans la réflexion.
Il est regrettable que l’entêtement de l’équipe majoritaire en place la rende sourde.
Les arguments du style c’est la faute de l’autre sans apporter le moindre soupçon de solution intelligente ne tiennent plus, les problèmes aurait pu être réglés depuis 10 ans.
Alors vendre aujourd’hui 613 œuvres qui ont été achetés 2 172 659 € sur les conseils de certains mêmes experts qui les estiment aujourd’hui en valeur basse à 655 795 € et en valeur haute à 896 165 € me scandalise.
Alors quand notre Maire nous dit dans l’Indépendant que nous pourrions en tirer 300 000 €, ne nous étonnons qu’il faille augmenter nos impôts et mettre des parcmètres partout dans notre ville.""

               Quand il y a de la haine , il n'y a pas de place pour l'esprit (PR)

Pourquoi mentir????




           



Cette vente reste dans la ligne de conduite  d'un maire qui gère dans l'opacité la plus totale.
Le seul argument de TDP consiste de façon récurrente à dire que la ville n'a pas les moyens de conserver ses œuvres!!! Il aurait suffi de vouloir investir 20 000€ et nous aurions eu une réserve digne de ce nom.
Il ne veut pas, il préfère dilapider et se débarrasser du passé.

Quant à reparler de mon implication dans l'achat des oeuvres et l'endettement de la commune , je vais juste lui rappeler que grâce à ses gesticulations sur un muret avec un porte-voix , et grâce à ses dénonciations , mon engagement n'aura duré que 6 mois....ce qui ne sera pas le cas pour ses conseillers majoritaires qui ,eux ,devront rendre des comptes....